Pyrrha

PYRRHA'S HISTORY

In 1993, Wade and Danielle Papin met, fell in love and began handcrafting jewelry at their kitchen table in Vancouver. Two years later—following myriad conversations about their shared appreciation for good design and old things—they founded Pyrrha with a commitment to letting their materials inspire their work.   

Danielle grew up in small-town Ontario where her first foray into jewelry design was making tiny beaded friendship pins for her classmates. Following high-school (and a brief, not entirely regrettable stint as a Dead Head) Danielle moved to Toronto to pursue a photography degree, though she never stopped experimenting with bent wire and beads. Eventually, the West Coast beckoned and, within days of arriving in Vancouver, Danielle met Wade.

A dapper Montreal émigré with a penchant for music and architecture, and a formal education in journalism, Wade's restless, entrepreneurial spirit found a home in jewelry design. 

Together the pair taught themselves sophisticated soldering and silversmithing techniques learned from books and informal tutorials with local masters. "We'd come up with ideas inspired by what we saw in the city," says Danielle. "We both loved Danish modern and our early stuff definitely had that feel." It was, she adds, "a painful process, but we were determined to stick to what we loved and do it the way we wanted.

Pyrrha's original Cat's Eye line was picked up and quickly became beloved in design stores throughout the US, including The Conran Shop and The Andy Warhol Museum. Over the next decade, Wade and Danielle introduced other lines in varying styles and gained a following across the continent. Still, it wasn't until the couple came across a small, dusty box of badly damaged 19th-century wax seals at an estate sale that they arrived at what would become the heart and soul of their work. 

Casting jewelry from rough-hewn, antique seals spoke to Wade's broader interest in imperfection. "From a musical point of view, I'm attracted to a raw, not overly-produced sound,” says Wade, whose record collection favors bands like The Stooges and The Velvet Underground. In the designer's mind, those musical qualities manifest in Pyrrha's talisman line in that, as Wade puts it, "they're original and deeply personal, and there's also that idea of being able to see the maker's hand."

The resulting jewelry is Pyrrha's now iconic line of talisman necklaces, bracelets, cuffs and rings made from reclaimed silver, bronze and gold. Each piece is handcrafted in Pyrrha's Vancouver studio—a striking contrast to the glut of overseas, factory-made, mass-produced jewelry that is so common in their industry. "Everything seems to be cranked out at a staggering pace and then left for dead," says Wade. "Because we live in such a throwaway society, it’s necessary—and joyful—to create some things that can be kept."

While Pyrrha remains a local treasure in its native Vancouver, the talismans have captured international attention. The line has been embraced by celebrities and style icons the world over, and retails at such global boutiques as Liberty of London, Le Bon Marche Paris and United Arrows of Japan. In 2010 Wade and Danielle took what felt like their natural next step, opening their extraordinary flagship store in L.A. The Pyrrha store allows fans to experience the Pyrrha world, as well as to see the extensive collection in its entirety.

In 2014, Pyrrha launched an original line of jewelry designed in collaboration with the hit HBO series Game of Thrones™. 

L'HISTOIRE DE PYRRHA

En 1993, Wade et Danielle Papin se sont réunis, sont tombés amoureux et ont commencé à créer des bijoux à leur table de cuisine à Vancouver. Deux ans plus tard, en suivant des conversations innombrables au sujet de leur appréciation partagée pour une bonne conception et de vieilles choses-ils fondent Pyrrha avec un engagement à laisser les matériaux inspirer leur travail.

Danielle a grandi dans une petite ville de l'Ontario, où sa première incursion dans la conception de bijoux était de faire de minuscules épingles d'amitié pour ses camarades de classe. Après l'école secondaire, Danielle déménage à Toronto pour poursuivre des études en photographie, mais elle n'a jamais cessé d'expérimenter avec les fils et perles plié. Finalement, la côte Ouest l'appelait  et quelques jours suite à son arrivée à Vancouver, Danielle a rencontré Wade.

Un émigré Montréal dapper avec un penchant pour la musique et l'architecture, et une éducation formelle en journalisme, agité, l'esprit d'entreprise de Wade a trouvé une maison dans la conception de bijoux.

Ensemble, la paire s'enseigne les techniques de soudage et de l'orfèvrerie sophistiquées tirées des livres et des tutoriels informels avec des maîtres locaux. "Nous étions inspirés par ce que nous avions vu dans la ville», dit Danielle. "Nous avons tous deux aimé les designs danois modernes et nos premières créations le démontraient." C'était, elle ajoute: «un processus douloureux, mais nous étions déterminés à faire ce que nous aimions, de la façon dont nous le voulions"

La ligne des yeux de chat original de Pyrrha a été très populaire et est rapidement devenu bien-aimé dans les magasins de design à travers les États-Unis, y compris The Conran Shop et le Musée Andy Warhol. Au cours de la prochaine décennie, Wade et Danielle ont introduit d'autres lignes dans des styles différents et ont gagné des disciples à travers le continent. Pourtant, leur travail n'a trouver son âme et coeur que lorsque le couple à trouvé une petite boîte poussiéreuse de cachets de cire gravement endommagés du 19ème siècle à une vente immobilière.

Coulée bijoux de, joints antiques dégrossis, a parlé à l'intérêt plus large de Wade dans l'imperfection. "D'un point de vue musical, je suis attiré par un son brut, pas trop-produit», dit Wade, dont la collection d'enregistrement favorise des groupes comme The Stooges et The Velvet Underground. Dans l'esprit du concepteur, ces qualités musicales se manifestent dans la ligne de talisman Pyrrha en ce que, comme Wade dit, «ils sont d'origine et profondément personnelle, et il y a aussi cette idée d'être en mesure de voir la main de l'auteur."

Les bijoux qui ont résulté sont maintenant emblématique de Pyrrha; colliers talisman, bracelets, poignets et anneaux fabriqués à partir de récupération d'argent, de bronze et d'or. Chaque pièce est fabriqué à la main au studio Pyrrha de Vancouver, un contraste frappant à la surabondance de l'étranger, des bijoux produits en masse fabriqués en usine qui est si commune dans leur industrie. "Tout semble être coudés à un rythme stupéfiant, puis laissé pour mort», dit Wade. "Parce que nous vivons dans une société jetable, il est nécessaire et joyeuse à créer des choses qui peuvent être conservés."

Alors que Pyrrha reste un trésor local dans son Vancouver natal, les talismans ont capté l'attention internationale. La ligne a été adopté par des célébrités et des icônes de style du monde entier, et se vend à de telles boutiques mondiales que Liberty of London, Le Bon Marche Paris et United Arrows du Japon. En 2010, Wade et Danielle ont pris ce qui semblait être leur prochaine étape naturelle, l'ouverture de leur magasin phare extraordinaire dans L.A. Le magasin Pyrrha permet aux fans de découvrir le monde Pyrrha, ainsi que pour voir la vaste collection dans son intégralité.

En 2014, Pyrrha a lancé une ligne originale de bijoux conçus en collaboration avec le hit HBO série Game of Thrones ™.